Position au poker

Position au Poker

Position au Poker

Note : Si vous n’avez pas une bonne compréhension du concept de « Valeur Espérée » (ou « Espérance »), lisez l’article Valeur Espérée en premier.

Cet article est le troisième d’une série d’articles qui portent sur les concepts fondamentaux du poker. Cette fois, je parlerai de la position – que tous les joueurs, excepté les vrais débutant, savent à quel point est importante, mais ne comprennent pas tous pourquoi ni comment l’utiliser.

Au sujet de la Position

Certaines définitions pour commencer : « Avoir position » sur un autre joueur signifie qu’il agit avant vous. « Première position » signifie agir en premier. Si on vous donne les cartes en quatrième position, mais les mises forcée et le joueur « sous le fusil » (premier à parler après les mises forcées) se couchent, vous serez en première position pour le reste de la main (ou, du moins, jusqu’à ce que vous vous couchez). « Dernière position » est votre position relativement à tous les autres joueurs toujours dans la main, signifiant que même si vous n’êtes pas sur le bouton, vous êtes tout de même en dernière position si personne n’agit après vous (les joueurs après vous se sont déjà couchés).

Position et Valeur Espérée

J’irai droit au point : La position est importante, parce qu’elle affecte la valeur espérée de chaque main. Il y a des situations où vous pourriez gagner beaucoup plus en étant en position hâtive qu’en position tardive, mais généralement, la majorité des mains obtiennent leur meilleure valeur en étant le dernier à agir, et c’est le point clé : Au dévoilement, toutes les positions sont les mêmes – mais en étant en dernière position, vous aurez beaucoup plus de contrôle sur la grandeur du pot, et pouvez conséquemment extraire la valeur maximale de vos monstres, tout en gardant le pot bas lorsque vous prévoyez être battu. L’importance de cela peut paraître évidente, mais laissez-moi le dire : Puisque tout le monde, à long terme, reçoit la même quantité de bonnes et mauvaises cartes, la différence entre les gagnants et les perdants est la quantité qu’ils gagnent lorsqu’ils gagnent et la quantité qu’ils sauvent lorsqu’ils perdent.

Quelques exemples:

Vous avez
K♥ 9♥
et êtes en dernière position. Le tableau montre
7♥ A♣ 8♥ 5♦ 6♠

Vous tenez ce qui est probablement la meilleure main. Vous êtes assez certain que votre adversaire a au moins une paire d’as, peut-être deux paires, peut-être même un set. Si vous agissiez avant lui, dans cette situation, et misiez sur la rivière – relancerait-il ? Mais là, vous n’avez pas à vous inquiétez de cela – c’est son problème. Il a une décision difficile à prendre, à savoir s’il doit misez ou non sa bonne main, sachant que si vous avez un 9, vous miserez et il aura perdu une mise additionnelle. Il sait aussi que s’il passe, il risque de manquer une mise additionnelle contre une pire main qui va juste passer après lui.

Vous, ayant position sur lui, par contre, n’avez pas ce problème. Vous miserez s’il passe, et relancerez s’il mise. Votre décision sera toujours la meilleure, la sienne non. Puisque le poker repose sur la prise de correctes décisions, votre position dans ce cas vous donne l’avantage de l’information – ou plutôt, renie à votre adversaire l’avantage de l’information. C’est l’avantage le plus connu de la position, mais on explique rarement ce que l’on doit faire exactement avec ce dernier. Laissez-moi vous montrer un exemple de lorsque cela pourrait être vraiment important :

Vous avez
A♥ A♠

et êtes le dernier à agir. Le tableau montre
A♣ Q♣ 8♠ 3♥10♣

Il y a eu de l’action tout au cours de la main, principalement entre vous et le premier joueur à agir, mais il y a deux joueurs qui n’ont fait qu’appeler jusqu’à la rivière. Maintenant, le premier joueur mise, le deuxième relance, et le troisième re-relance ! Quelles mains auraient pu frapper avec ce dix ? Probablement une suite et/ou une couleur. Vous aviez une excellente main jusqu’à la rivière, mais vous devriez probablement la coucher. Votre position vous a sauvé beaucoup d’argent ici.

C’est difficile de piéger lorsque vous êtes en position

Avoir position est une bénédiction et une nuisance. Il est difficile de piéger quelqu’un lorsque vous êtes le dernier à parler – si vous avez un monstre et que tout le monde passe, vous devez décider soit de miser et protéger votre mains, soit de passer pour essayer d’induire une mise de quelqu’un sur la prochaine rue. Si vous misez vos trois as, les chances sont que tout le monde va se coucher, et vous vous sentirez un peu mal, parce que vous auriez pu gagner un gros pot. Et si vous passez, vous donnez une carte gratuite qui pourrait compléter le tirage de quelqu’un pour vous battre. Pas amusant.

Contre des joueurs typiques (peu importe ce que cela veut dire), je vais souvent représenter de la force dans cette position. Jouer doucement a ses avantages, mais la majorité des gens tombe souvent victime du SJF (Syndrome du Jeu de Fantaisie), où ils sont tellement concentrés dans leurs tentatives de piéger qu’ils perdent des bons vieux gros pots. En fait, être en dernière position, et miser contre un tableau montrant deux as sera si souvent perçu comment étant une tentative de vol, qu’il y a de bonnes chances que vous vous ferez appeler par des gens qui ne peuvent tout simplement pas croire que vous l’avez vraiment. Ils ne vous relanceront pas, mais ils appelleront. Utilisez cela contre eux, et misez votre main lorsque vous l’avez. Tout au moins, cela vous donnera plus de chance de voler le pot lorsque vous misez avec rien en dernière position, si leur mémoire est assez bonne pour se rappeler que vous avez fait cela avec des bonnes mains de temps en temps.

En Conclusion

La raison pour laquelle la valeur des mains augmentent en dernière position est une combinaison de plusieurs éléments, mais la leçon importante que je veux que vous tiriez ici est que ce n’est pas parce que les mains elles-mêmes s’améliorent, c’est que votre profit espéré à long terme de ces mains augmentent parce que vous serez capable de prendre de meilleures décisions, et vous pourrez contrôler la table. La raison que 10h-9h est jouable du bouton mais pas sous le fusil, par exemple, n’est pas seulement parce que vous risquez d’être relancé avant le flop par un joueur en position plus tardive si vous suivez, c’est aussi parce que les fois que vous frappez votre main, vous ne pourrez pas extraire assez d’argent pour compenser les fois que vous tentez et ratez.

Retourner à la page de Contenu Stratégie et Théorie de Poker.